L'Ame de Cuba

De 2000 à 2007, un urbain festival, l’âme de Cuba, nommé ainsi car il se voulait plongeant dans le cœur de la culture cubaine et de ses attaches multiples a animé chaque année la ville de Vincennes et des soirées parisiennes. Du carnaval des rues au concert flamboyant, des photos en noir et blanc aux peintures naïves, de la rumba au son sublime (« le son », danse cubaine « est ce qu’il y a de plus sublime pour divertir l’âme » a dit le poète), du vacarme des tambours aux fracas des vagues, de la vieille voiture américaine au mojito bien frais, des nuits étoilées à la pluie diluvienne, des corps dénudés aux chants lancinants, ce festival qui chaque année rythmait les nuits de mai a tristement cessé un jour de 2007.

Oye, oye, bonnes gens, ce festival, reposant dans les mémoires des anciens aficionados, renait en Corrèze, vêtu de bleu, vêtu de blanc avec une fière étoile rouge sur sa bannière. Du 26 au 30 octobre 2016, c’est à Liginiac, à Pantaléon de Lapleau, à Neuvic que l’on pourra voir tout ce foisonnement de cultures, n’en déplaise aux peureux, aux frileux de la rencontre humaine, tristes sires si nombreux en ce moment.

Belles rencontres en perspective : colorées, métissées, chaleureuses, lors des 4 jours de ce festival version Haute Corrèze : conférence dansée, animations musicales et dansantes, pour les petits et les grands de tous âges, stages de danse, musique « en vivo », cocktails et plats à la cubaine, cinéma de qualité, les corréziens vont pouvoir chanter, danser et partager ce moment festifs comme l’ont fait avant eux les parisiens. 

Bienvenidos !